Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Dans vos agendas > Menu "La cuisine des Lumières"

Menu "La cuisine des Lumières" - le 16 mars 2012

Mascotte du Sivuresc avec un chapeau tricorne, emblématique du 18ème siècle.

Retour au XVIIIème siècle pour ce cinquième menu de notre thématique "la cuisine à travers l'Histoire de France".

Pour ce nouvel embarquement à bord de notre machine à remonter le temps, nous nous envolons vers le XVIIIème siècle,  aussi dénommé le "Siècle des Lumières".  

Au XVIIème siècle, Louis XIV et sa Cour initiaient une nouvelle cuisine riche, raffinée où le luxe et l'apparat s'affichaient grandement en public .Sous Louis XV et jusqu'à la fin de l'Ancien Régime, on délaisse progressivement ce faste affiché pour s'orienter davantage vers les soupers entre amis, les "repas de société". Les cuisiniers recherchent véritablement à dégager ce qu'il y a de meilleur et de plus raffiné de produits et d'ingrédients de plus en plus luxueux. L'idée du naturel, de la "simplicité" et de la qualité remplace peu à peu celle de l'abondance.

La littérature culinaire n'est pas en reste. De grands auteurs culinaires, comme "Les Dons de Comus ou l'art de la cuisine"  de François Marin (1739) ou encore "Les soupers de la Cour" et "La cuisinière bourgeoise"  de Menon (1749) vont permettre à cette nouvelle cuisine de se propager dans les familles aisées provinciales.

Au cours de ce siècle, les arts de la table connaissent aussi un réel épanouissement, jamais plus égalé. La pièce "salle à manger"  va progressivement s'imposer à Versailles et chez les aristocrates pour que confort et intimité soient respectés. C'est aussi la création de la table ronde , laissée progressivement à demeure dans cette nouvelle pièce. On y ajoutera des "servantes", petits meubles à usage de dessertes afin que les domestiques et laquais ne soient plus omniprésents lors du repas. Les verres sont désormais disposés sur la table et la faïence  commence à concurencer l'orfèvrerie et l'étain. C'est également la naissance de la petite cuillère . C'est enfin, l'apparition du concept de menu, sur lequel est recensé la multitude de mets servis. 

 

Au menu des tables aristocrates et bourgeoises :

  • Potage Du Barry (Chou fleur)
  • Rôti de Dinde
  • Epinards sauce Béchamel
  • Camembert
  • Banane

Partager cette page sur

eZ Publish - © Inovagora