Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Les actus du SIVU > Repas à 4 ou 5 composantes, le compte est bon !

Repas à 4 ou 5 composantes, le compte est bon !

Dessin illustrant un service en barre de self sur un restaurant scolaire.

A compter du mois de septembre 2015, le SIVURESC fait évoluer la structuration des déjeuners, servis sur les restaurants scolaires des écoles maternelles et élémentaires de Pantin et du Blanc-Mesnil,en proposant des repas à  4 composantes et des repas à 5 composantes.
*Par composante, il faut entendre plat  

Cette évolution de la structure des repas a été souhaitée puis validée par les élus du Conseil syndical du SIVURESC. Elle s’intègre dans un plan d’actions plus vaste dont l'objectif est de contribuer à l’amélioration de la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire proposée aux enfants , mais aussi, de limiter le gaspillage alimentaire sur les sites de restauration .

 

2 études à l'origine de ce plan d'actions

Ce plan repose sur les résultats et les préconisations issus de travaux menés au cours du 1er semestre 2015.

  • Une vague de pesées, d'entretiens semi directifs et de questionnaires vers les convives scolaires ont d'une part permis de dresser un état des lieux quantitatif et qualitatif des pertes alimentaires sur les restaurants scolaires. 
  • L'analyse des prestations proposées en 2014, menée en parallèle, par une nutritionniste-diététicienne a permis de cibler les non-conformités et points d'améliorations au regard des obligations et recommandations nutritionnelles en vigueur.

Un nouveau plan alimentaire dès septembre 2015

Ce nouveau plan alimentaire, établi sur 8 semaines consécutives, se construit autour de 22 déjeuners à 4 composantes  et 18 menus à 5 composantes. C'est un outil de travail pour l'équipe de cuisine afin de concevoir des menus variés, équilibrés et conformes aux exigences réglementaires de fréquence de présentation par catégories de familles.

Un menu à 4 composantes ne consiste pas à la suppression d’un plat, il se construit différemment, avec plus de rigueur afin de respecter l’équilibre alimentaire, les apports nutritionnels et notamment veiller à ce qu'un fruit ou un légume cru et qu'un produit contenant du calcium laitier soient toujours servis. Cette nouvelle orientation a été prise avec un budget alimentaire constant, afin de concevoir les menus différemment, en privilégiant des aliments de qualité et des aliments issus d’une agriculture durable.

Enfin, cette nouvelle articulation permet ainsi de proposer des repas à 4 composantes, globalement mieux consommés et plus en phase avec les modes de vie actuelle et  composition des repas pris à la maison, combinés à la présentation de repas à 5 composantes, source d’introduction d’une plus grande diversité de produits et donc d’incitation à la découverte. 

Vers une évolution progressive des prestations du SIVURESC

Parallèlement, les équipes du SIVURESC vont adapter progressivement les grammages proposés par type de composante pour les ajuster à l’âge des convives et à la composition du menu. Ils vont également poursuivre le travail engagé sur les recettes, les présentations, les textures pour que les prestations proposées soient plus en phase avec le goût et l’appétit des enfants.

Vers un renfort du travail de partenariat SIVURESC – Ville pour créer une dynamique collective autour de l’accompagnement du repas

Le SIVURESC, en partenariat avec les villes, souhaite mobiliser, informer, former l’ensemble des acteurs pour faire du temps du repas un temps éducatif, de bien-être et de plaisir à table. Ensemble, nous travaillerons sur :

  • L’amélioration de la connaissance et du mode de préparation des menus
  • La mise en place d’un plan de formation pour aider les acteurs à la prise en charge nutritionnelle des enfants
  • Le montage de certaines activités périscolaires de la pause méridienne autour de projets éducatifs en lien avec l’alimentation, l’environnement, l’agriculture et les prestations servies

Pour aller plus loin :

Recommandations Nutrition du GEMRCN (Groupe d'étude des marchés de restauration collective et nutrition)

Partager cette page sur

eZ Publish - © Inovagora